L'Astrologie est avant toute chose un langage symbolique qu'il est nécessaire de découvrir, de comprendre. Interprêter un thème astral, c'est décoder, déchiffrer ce langage symbolique. Le thème astral est en quelque sorte une photographie des positions planétaires dans le cosmos, projetée sur le zodiaque et cela pour le jour, l'heure et le lieu de naissance d'un individu.

    Le langage astrologique, le matériel astrologique se compose de douze signes, dix planètes (les dix planètes du systeme solaire), les douze secteurs appelés ausi maisons, et d'aspects, appelés aspects planétaires que forment les planètes entre-elles. Ces aspects sont comme des voies de communication entre planètes, des langages qu'elles se tiennent entre elles. Soit elles sont en harmonies et dans ce cas l'aspect et positif, soit elles sont en conflits entre elles et dans ce cas l'aspect est dit désharmonique.

    Traditionnellement, les deux éléments les plus connus du thème sont le signe solaire, c'est à dire le signe qui contient le soleil, l'autre élément étant l'ascendant qui symbolise notre personnalité extérieure, le principe du Moi.


    Ainsi, les dix planètes se distribuent de manières différentes d'un thème à l'autre, entre les signes d'une part et les secteurs d'autre part. Les dix planètes au symbolisme de base identique pour tout le monde vont alors s'exprimer différement selon qu'elles se trouvent dans un signe plutôt qu'un autre. Par exemple, Mercure, planète de la pensée, de l'esprit, de l'intellect, va avoir un mode d'expression très différent selon qu'il se trouve dans le signe du Bélier ou dans le signe du Taureau... Mais Mercure, tout en se trouvant dans un signe se trouve du même coup dans un secteur qui peut être le secteur IV, le secteur XII etc..., ce qui lui donne une valeur et donc une interprétation autre. Un thème, c'est donc avant toute chose, un ensemble, une globalité, tout comme l'est notre personnalité.


    Chaque élément astrologique est représenté par un idéogramme, un symbole, pour les connaître reportez-vous au tableau des symboles utilisées en astrologie et disponible sur ce site.


    Par convention, les thèmes astrologiques sont théoriquement présentée de la même manière, c'est à dire l'ascendant positionné à gauche du thème. Avec l'ascendant débute le secteur I, sont ensuite repérés par un signe, appelé cupside, le secteur II et III. Le FC (Fond de Ciel) débute le secteur IV, viennent ensuite les secteurs V et VI, avec le DS (Descendant) débute le secteur VII, viennent pour suivre les secteurs VIII et IX, avec le MC (Milieu de Ciel) débute le secteur X et viendront ensuite les secteurs XI et XII.


    Cette introduction a pour objectif de vous donner une vision globale de ce qu'est le thème astral.

    L'état actuel de nos connaissances tant scientifiques que philosophiques ne nous permettent pas d'identifier de façon à la fois précise et définitive les raisons, les causes qui font que l'astrologie fonctionne en donnant des résultats, des informations pertinentes à propos d'un individu. Deux tentatives d'explications sont données. Une première explication nous est donnée par la théorie la plus connue, la plus répandue et qui fait appel aux notions physiques, issues des concepts matérialistes et de la pensée causale, il s'agit là de la théorie physique.

    Une autre tentative d'explication nous est livrée par l'approche symbolique de ce que peut être les fondements même de l'astrologie. Théorie symboliste qui du reste est très proche du concept Jungien de la synchronicité qui repose quant à lui sur l'acausalité.


    LA THEORIE PHYSIQUE

    Depuis la naissance même de l'astrologie, s'est installé une solide croyance à propos de l'influence des astres, considérée comme un phénomène naturel, où entrent en jeu des énergies susceptibles d'avoir une action matérielle sur le monde physique. Cette conception repose alors sur l'hypothèse d'une découverte justificatrice qui exprime ainsi la notion d'un déterminisme physique de l'ambiance universelle, déterminisme cosmique se rajoutant en quelque sorte aux déterminismes terrestres connus : physique, biologique, sociologique...

    Cette conception qui est de loin la plus répandue se heurte de front aux différentes conceptions de la physique moderne notamment pour laquelle il y a un principe de l'impossibilité des actions instantannées à distance. Dans cet esprit, il est entendu que les seules actions physiquement concevables sont celles qui s'établissent de proche en proche avec une vitesse finie de transmission qui ne peut excéder celle de la lumière.

     

    LA THEORIE SYMBOLISTE

    Dans l'esprit symboliste, l'astrologie repose avant tout sur l'unité du cosmos et l'interdépendance de toutes les parties de ce vaste ensemble, conçues selon le mode analogique et perceptible selon ce même mode. Il s'agit ici d'un ordre qualitatif du monde qui nous entoure et de nous même. Dans cette conception, il n'y a pas influence directe de l'astre mais correspondance de celui-ci d'avec notre réalité personnelle et intérieure. Correspondance voulant dire ici analogie et non causalité, non pas influence mais accord. La vision symboliste fait de l'astrologie l'expression des relations des deux mondes ou plutôt des deux faces, intérieure et extérieur, d'un monde unique et vivant.

     

    Un très ancien texte, la table d'Emeraude, résume très bien cette idée symboliste par "ce qui est en haut est comme ce qui est en bas, et ce qui est en bas est comme ce qui est en haut". Le cosmos astrologique fait de l'homme un petit monde (microcosme) semblable au grand monde de l'univers (macrocosme) parce que l'énergie qui anime les corps célestes est de même nature que celle qui anime les hommes. Un synchronisme parfait existe entre ces deux mondes, et c'est pourquoi les choses se déroulent parallèlement sur la terre comme dans le ciel. Cette théorie peut prendre d'autant plus de signification que les découvertes récentes montrent des analogies entre le monde infiniment petit de l'atome et le mond einfiniment grand astronomique, comme si les mêmes lois d'organisation jouaient effectivement à tous les échelons de la nature.

    Les électrons forment des systèmes atomiques, les atomes de molécules, les cellules organiques, des organes et ceux-ci des organismes entiers. La vie s'édifie d'unité en unité, du petit au grand et du simple au complexe, suivant un cheminement analogique, ou d'échelon à d'échelon tout se correspond et ou par conséquent si l'on sait lire les signes que propose un échelon, on découvre en même temps les signes de tous.

     

    La psychanalyse notamment nous apprend que l'analogie joue dans le psychisme d'un individu déterminant ses rêves, ses actions et ses réactions. L'astrologie traite d'un ordre symbolique, elle est un langage dans lequel les astres ne déterminent pas ce qu'est un individu mais l'expriment.

    La vision symboliste de l'astrologie nous incite donc à considérer ces astres comme les témoins de ce qui se déroule dans le corps et dans l'ame de l'homme, comme les acteurs et non les auteurs du spectacle de notre monde intérieur.

    La carte du ciel devenant en quelque sorte un cliché de l'individu dont les mesures sont prises à l'échelle de l'univers.

    Nécessité de s'affirmer au travers d'une puissance, une réussite visible et reconnue. Le natif s'épanouit en jouant un rôle important. Besoin d'être quelqu'un, de triompher tendance a l'orgueil et au prestige, à l'exhibitionnisme, à l'hypertrophie du Moi.

    En domicile dans le signe. Ampleur, bienveillance, optimisme. La personnalité se réalise dans une attitude aussi chaleureuse que paternaliste au travers de l'activité sociale. Expansion des tendances et capacités philosophiques, religieuse, spirituelles. Goût affirmé de la légalité, idéalisme. Au négatif exubérance et se montre envahissant.

    La rétrogradation d'une planète est un mouvement apparent de cette planète qui donne l'impression de s'arrêter dans sa course pour repartir en marche arrière. Ce phénomène est la résultante de la différence entre la vitesse de révolution de la planète et celle de la terre autour du Soleil.

     

    - Lorsqu'une planète est rétrograde, elle s'approche de la terre, ainsi elle s'impose à nous et nous oblige à en tenir compte.

    - La planète rétrograde à la naissance ne suit pas le mouvement général. Elle va à l'inverse des autres et indique une différence dont l'Etre doit tirer parti. Il s'agit en quelque sorte d'un défi.

    - Planète rétrograde voit son potentiel retardé et bloqué dans son expression. Un effort conscient est à réaliser sur celle-ci. Car l'action de cette planète est plus intériorisée et rend l'individu plus secret par rapport aux valeurs qu'exprime ordinairement la planète. C'est une énergie plus difficile à utiliser.

    - La rétrogradation sur les planètes personnelles est plus sensible pour la personne que pour les planètes lourdes. Car elle incline la personne à un repli sur soi.


    La rétrogradation pousse l'individu à vivre hors du temps. Il a tendance à chercher (plus ou moins) à reproduire des situations déjà vécues antérieurement.

    Les rétrogrades ont une grande importance dans les prévisions astrologiques.

    Les rétrogrades sont un élément important dans les techniques d'interprétation karmique. Elle souligne un karma, une dette.

    Sur les éphémérides les planètes rétrogrades sont signalées par " R ". lorsqu'elles repartent dans leur sens normale, elles sont indiquées par " D " (directe).

    Chaque planète est reliée analogiquement à un, parfois deux signes zodiacaux, ses planètes sont dites aussi en domicile. Une planète est dites en exil, lorsqu'elle se situe dans le signe opposé à son domicile. Une planète sera dite en exaltation lorsqu'elle se trouve dans un signe avec lequel elle partage les qualités qui vont dans le même sens. Une planète qui se situe dans le signe opposé au signe de son exaltation est dite chute.


    Une planète qui se trouve dans un signe de même élément que son domicile est dite in trigonocratie ou encore appelée en joie.

    Une planète n'ayant aucune de ces qualités planétaire est dite pérégrine.

    L'EXIL est une force tournée vers autrui, c'est une action vers les autres. Ce qui signifie que le potentiel et les évènements que représente l'Astre agissent d'une manière plus favorable pour autrui que pour vous même.

    L'EXALTATION est une action vers le haut, une progression, une élévation, une évolution favorable de potentiel de base de l'astre. La planète est harmonieusement placée et agît au mieux des intérêts de la personne. Son mot clef est alors " croissance ". c'est en quelque sorte une valeur ajoutée au potentiel propre de la planète.

    LA CHUTE est une force tournée vers le bas. A la différence de l'exaltation qui est synonyme de spiritualité, la chute est synonyme de matérialité. C'est une action qui est difficile à mener à son terme parce qu'elle s'arrête en chemin. C'est une opposition de rupture, d'involution, de régression. L'astre ne peut s'exprimer dans de bonnes conditions d'où risques de déceptions, de désillusion.

    La TRIGONOCRATIE est une action positive dans le sens d'une expression personnelle et évolutive. Un astre ayant cette qualité représente un potentiel créatif apportant des qualités complémentaires. Elle permet une expansion de la personnalité. La PERIGRINE est une valeur de neutralité.

     

    EN RESUME
    Le domicile, l'exaltation, la trigonocratie donnent une valeur positive à l'astre. Ceux ci disposent de toute leur puissance pour agir efficacement.

    l'exil, la chute apportent une valeur négative à la planète. Celle ci se trouvent dépouillées d'un partie de leur force et agissent défavorablement.

    La pérégrine est neutre. C'est le potentiel intrinsèque de la planète qui s'exprime.

    Signe dominant

    Le signe dominant d'un thème est toujours celui qui contient le plus grand nombre de planètes. On parle d'amas planétaire lorsqu'il y a au moins trois planètes dans un même signe. Plus les distances angulaires qui séparent les planètes sont faibles plus cet amas est concentré.

    S'il n'y a pas d'amas la priorité revient au signe qui contient le soleil, la lune et les ascendants. Le choix se fait en tenant compte de la valorisation du signe par la planète (domicile, exalté) ou encore par le nombre d'aspect que reçoivent le soleil, la lune, l'ascendant.

     

    Planète dominante

    C'est la ou les planètes les plus important du thème. La première opération consiste à identifier la ou les planètes angulaires. Une planète angulaire est une planète qui proche d'un des quatre angles du thème: ASC/MC/DS/FC. La distance, l'orbe admis pour qu'il y ai angularité est plus ou moins 10° et plus ou moins de 12° pour les luminaires. L'angularité est un aspect appelé aussi conjonction.


    Deux cas de figure peuvent se présenter :


    1- présence de planète angulaire

    * si il n'y en a qu'une c'est la dominante

    * S'il y a plusieurs angularités : les planètes conjoint à l'ASC puis au MC sont plus importantes que celles conjointes au DS et FC.

    * si une planète conjointe à l'ASC et l'autre au MC, celle qui est à l'ASC l'influencera la personnalité et l'autre influencera l'existence, la destinée, la vie publique.


    Si plusieurs planètes sont angulaire au même points la dominante sera :

    a- la plus proche

    b- La plus valorisée par le thème sur le plan de maîtrise, maître d'un amas, maître du signe solaire, maître du signe ASC..


    2- absence de planète angulaire

    * si il y a amas planétaires (au moins dans un signe) la dominante sera la planète maîtresse de cet amas.

    * s'il n'y a pas d'amas planétaire la dominante sera la planète qui reçoit le plus grand nombre d'aspect.

    © Copyright - Astropsy

    Hébergement - Cybergraphik