cliquez ici pour revenir à l'accueil

Votre signe dans l' astrologie tibétaine



ASTROLOGIE :
»
Initiation
»
Theme natal
»
horoscope 2014
»
Horoscope mensuel
»
Horoscope hebdo
»
Astrocouple
»
Votre ascendant

TAROTS :
»
Initiation gratuite
»
La Grande Roue
»
Tirage en croix

ESOTERISME :
»
Astrologie tibétaine
»
Numérologie

DIVERS:
» Sonneries et logos
Prénom

 

 


Haut de page

L'Astrologie Tibétaine

Introduction



Chaque effet provient d'une cause, et chaque effet devient cause à son tour. Cette loi de transformation perpétuelle, dite loi de causalité, ou KARMA dans la littérature bouddhiste, est un des fondements de l'astrologie tibétaine. De l'observation des causes, l'astrologie tibétaine cherche à déduire les effets que celles-ci produiront. Mais de quelles causes parle-t'on?

Bien évidemment, on ne peut réduire un effet comme étant la manifestation d'une simple cause, mais plutôt comme le résultat de multiples causes réunies à un moment donné. Pour reprendre une image classique, le fait de planter une graine, ne suffit pas en soi pour obtenir un arbre. Encore faut-il planter la graine au bon endroit au bon moment, mais en plus il faut espérer que rien ne vienne perturber sa croissance comme une sécheresse, le gel, ou plus simplement qu'un animal ne vienne pas en faire son festin!

La graine est souvent prise en exemple pour expliquer le KARMA. Car celle-ci est riche en analogies. Par exemple, dans la graine existe l'arbre en devenir, ce qui ne veut pas dire que l'arbre existera forcément, mais il existe à l'état de potentiel. Pour qu'il vienne à exister, il faut, comme on l'a vu plus haut, qu'une multitude de causes apportent leur contribution à son développement. Il y a donc les causes principales, comme l'envie de planter une graine, puis d'autres causes annexes, qui sans elles empêcheraient l'arbre d'exister.

Tous les actes que nous faisons peuvent être vus comme les causes qui produiront forcément un effet à plus ou moins long terme. Ils sont un peu comme des graines que l'on plante, ou plutôt que l'on "jette" car souvent nos actions ne sont pas spécialement "réfléchies" quant aux effets qu'elles pourraient produire. Pour reprendre notre analogie, certaines graines vont germer, d'autres attendront patiemment le moment venu, et d'autres encore germeront pour disparaître aussitôt par manque de causes coopérantes.

Maintenant, parlons plus précisément de l'astrologie tibétaine. Pour reprendre l'expression de Philippe CORNU (auteur du livre "l'astrologie tibétaine" aux éditions ......):

" l'astrologie est précisément la connaissance pratique des lois de l'interdépendance qui régissent notre existence dans ses transformations et son évolution".

En d'autres termes, nous faisons partie d'un univers régit par des lois physiques comme celle de causalité, il y a donc une interaction, on parle d'interdépendance, entre les individus et l'univers dans lequel ils vivent. Pour citer à nouveau Philippe CORNU,

"il y a simplement un écho synchrone entre des phénomènes célestes macrocosmiques et le microcosme que constitue l'individu. Cette synchronicité est liée au moment précis de la naissance, moment où l'on note la situation astrale en dressant un thème natal, base de toute interprétation ultérieure".

Pour résumer simplement, les événements cosmologiques, même s'ils n'ont rien à voir avec nos actions individuelles, sont des causes coopérantes au mûrissement de nos actes, c'est-à-dire que certaines périodes seront plus propices (réciproquement plus néfastes) que d'autres à la réalisation d'actions.


Les symboles de l'astrologie tibétaine


Nous voilà enfin dans le vif du sujet et c'est à partir de là que nous allons commencer à parler de signe astrologique, de date de naissance, et d'autres petites choses! Bon. Présentons tout d'abord les signes et ensuite, nous ferons un peu de théorie. Les signes, il y en a douze. La différence avec l'astrologie occidentale, c'est qu'il y a un signe par année. Ces douze signes sont:

La souris
Le bœuf
Le tigre
Le lièvre
Le dragon
Le serpent
Le cheval
Le mouton
Le singe
L'oiseau
Le chien
Le cochon

Vous aurez sans doute tout de suite remarqué la similitude avec l'astrologie chinoise, et vous n'aurez pas tort! En effet, l'astrologie tibétaine a évidemment des racines communes avec l'astrologie chinoise, et elle a également des origines communes avec notre astrologie traditionnelle, celle des constellations, mais nous verrons cela un peu plus tard.

Néanmoins, ce qui caractérise l'astrologie tibétaine, c'est que, à chaque année, on associe un signe, et également un élément. Non pas un élément pour un signe, mais de la même façon que tous les douze ans on retrouve le même signe, les éléments vont se succéder, au rythme d'un élément tous les deux ans. Comme il y a cinq éléments, les forts en math auront déjà trouvé que cela donne un cycle de 12 *5 c'est-à-dire soixante ans. Les éléments sont les suivants:

Le Bois, Le Feu, La Terre, Le Métal, L'Eau

Faisons une pause, et calculons notre signe astrologique tibétain. Pour ceux qui ont déjà fait la demande de leur signe et de leur élément, vous voici suffisamment armés. Pour les autres, vous pouvez le demander gratuitement en cliquant ici !

Les cinq éléments


Les cinq éléments dont il est ici question ne sont donc pas la Terre, l'Eau, le Feu, l'Air, et l'Espace que l'on trouve en occident et en Inde, mais le système chinois des cinq éléments qui comprend le Bois, le Feu, le Terre, le Métal, et l'Eau. Il s'agit ici d'agents dynamiques de l'univers, en constante interaction, qui rendent compte de toutes les interactions énergétiques entre les êtres vivants et leur environnement cosmique. Chacun d'entre eux est caractérisé par un certain nombre de correspondances analogiques applicables à notre environnement, comme les saisons, les périodes de la journée, la tonalité planétaire, et par d'autres qui sont internes à l'individu, comme les organes vitaux. On peut synthétiser ces correspondances dans ce tableau:

 

Elément
Bois
Feu
Terre
Métal
Eau
Symbole
Arbre
Flammes
Carré
Epée
Vagues
Couleur
Vert
Rouge
Jaune
Blanc
Bleu
Direction
Est
Sud
Centre
Ouest
Nord
Période
Printemps/Aube
Eté/Midi
Intersaisons/Après-midi
Automne/soirée
Hiver/nuit
Qualité
Vitalité
Ardeur
Fécondité
Rigidité
Repos
Activité
Mobilité
Destruction
Solidification
Tranchant
Imprégnation
Organe
Foie
Coeur
Rate
Poumons
Reins
Planète
Jupiter
Soleil/Mars
Saturne
Vénus
Mercure/Lune

 

Les éléments, les saisons et la santé


Nous avons dit que les éléments sont dynamiques et en interaction permanente, selon des cycles déterminés. Prenons un exemple précis: nous sommes tous sensibles aux changements saisonniers, tant sur le plan moral que sur le plan de la santé du corps. Selon l'astrologie tibétaine, cette sensibilité est due à une modification de nos propres éléments internes, transformation liée aux changements du cycle extérieur des éléments dans la nature.

Au printemps, saison du réveil de la nature, correspond une prédominance de l'élément Bois. Les autres éléments sont toujours présents, bien-sûr, mais le Bois, qui symbolise la vitalité, la jeunesse et la croissance, est le plus fort et le plus apparent durant cette saison. Cette vitalité renaissante de la nature, c'est ce que nous constatons tous au printemps. Sur le plan énergétique humain, cet élément correspond à l'organe du foie, organe vital de croissance par excellence, puisque le foie collecte et transforme toutes les substances nutritives issues de la nourriture pour les distribuer au mieux dans l'organisme. Le foie est donc indispensable au développement des fonctions vitales de l'individu. Il est aussi l'organe qui se régénère le plus rapidement. Sur le plan médical, au printemps, le pouls correspondant à l'élément Bois et au Foie, est plus fort qu'en toute autre saison, et le foie est davantage stimulé en cette saison.

Mais il est aussi plus sensible, ce qui veut dire aussi qu'il est nécessaire, pour maintenir la bonne santé, de modifier son alimentation par rapport à celle de l'hiver. Elle doit être allégée pour ne pas engorger le foie. Puis vient l'été, la saison chaude, et cette chaleur est bien-sûr celle de l'élément Feu. Le Feu symbolise la plénitude de l'activité de la vie, la luminosité, mais aussi la sècheresse et la combustion. Sur le plan médical, le Feu est lié au coeur et à l'humeur de la bile. Le coeur est au maximum de son énergie, ce qui signifie aussi qu'il est davantage sollicité sur le plan énergétique.

Or, il a été souvent remarqué que les attaques cardiaques étaient plus fréquentes par grosse chaleur. Là aussi, le mode de vie et l'alimentation doivent être adaptés pour éviter un trop plein de Feu dans l'organisme. Des nourritures légères, rafraîchissantes, sont les bienvenues. Puis vient l'automne, saison liée au retrait, au déclin après la brûlure de l'été. Cette saison est liée à l'élément Métal, mais aussi aux poumons, et l'on doit prendre soin du système respiratoire par une nourriture appropriée en cette saison si l'on veut éviter que cet organe soit la proie de maladies à la saison suivante. L'hiver, enfin, période de retrait, mais aussi de préparation pour l'explosion du printemps suivant, est relié à l'élément Eau, froid et humide, et à l'énergie des reins qui est au mieux.

Mais qu'est devenue la Terre dans tout cela? Elle n'est pas oubliée, bien que plus discrète. Entre chaque saison, alors que l'élément précédent décline et que l'élément suivant n'est pas encore au plus fort, la Terre règne pendant dix-huit jours d'intersaison. La Terre est liée à l'énergie de la rate et de la nutrition. Il importe de rééquilibrer l'alimentation en ces intersaisons. Quatre intersaisons de dix-huit jours allouent donc à l'élément Terre 72 jours dans l'année, ce qui est aussi la durée des autres saisons dans le système sino-tibétain.

Les relations entre éléments


Les relations entre éléments sont de quatre sortes: maternelle, filiale, ennemie et amie.

L'ordre de succession du cycle des éléments est celui de la génération:


Bois > Feu > Terre > Métal > Eau

Ainsi le bois engendre le Feu. On dira que le Bois est la mère du Feu, et que le Feu est donc son fils. En revanche le Bois est l'ennemie de la Terre, tandis que celle-ci est son amie.

On peut raisonner par analogie: le bois est le combustible qui fournit le feu. On peut donc dire que le feu naît du bois. En revanche, l'arbre appauvrit la terre et est donc son ennemi, tandis que la terre nourrit l'arbre et le sert comme un ami, etc.

Elément Mère Fils Ennemi Ami
Bois Eau Feu Métal Terre
Feu Bois Terre Eau Métal
Terre Feu Métal Bois Eau
Métal Terre Eau Feu Bois
Eau Métal Bois Terre Feu


Milles mercis à Fabrice Sutter pour les sources de cette rubrique. Vous pouvez aller visiter son site et télécharger gratuitement son logiciel de calcul de signe tibétain en cliquant ici !

ASTROPSY / CYBERGRAPHIK - BP 80112 - 17104 SAINTES CEDEX
Design by CYBERGRAPHIK